Malte, un voyage riche en découverte

voyage découverte à Malte

Les 32  jeunes filles et LE garçon de BTS AM 1ère année sont partis du 12 au 19 juin  à Malte, près de La Valette.
Le soleil était de la partie pour le plus grand plaisir des jeunes. L’hôtel, situé en plein cœur de Paceville (le quartier qui bouge) était tout à fait confortable. Après quelques ajustements; en effet les prises électriques et le système sont britanniques; nos jeunes ont exploré le quartier. Sur la côte, tout peut se faire à pieds ou en bus. Les transports maltais ont instauré la journée à 1 euro 50 ! On peut faire autant de trajets que l’on souhaite. Très vite , nos jeunes en ont profité pour retourner à la Valette, rejoindre un bateau pour « the boat party », ou des nouveaux amis (jeunes de tous pays) à une pool party.

Le matin, cours d’anglais à l’école Berlitz et le soir , mise en pratique dans les lieux de rencontres nocturnes

L’après midi, visites culturelles  avec un guide qui nous a raconté l’histoire incroyable de Malte (7000 ans d’histoire ! ). Nous avons entre autres visité la merveilleuse ville de la Valette et sa co- cathédrale, où les chevaliers de l’ordre de saint jean sont enterrés; M’dina, ancienne capitale et Rabat connue pour sa grotte qui a été le refuge de Saint Paul, fondateur du catholicisme à Malte.
Malte reste une île très religieuse, il y a 360 églises sur l’île. C’est une croyance un peu mêlée à des usages de superstitions (dixit Lorénada, notre guide). Le divorce n’est accepté que depuis 2011 , ce qui peut nous sembler arriéré , et d’un autre coté tous les bus sont adaptés aux handicapés, les aires de jeux pour les enfants le sont également(à quand en France !) , et depuis Avril 2014 c’est une femme qui est présidente de la république (et ce n’est pas la première ! il y en a déjà eu une dans les années 80).

Bref, c’est une île où se mêle tradition catholique et ouverture d’esprit. En 2018 , Malte sera capitale européenne de la culture, et l’on voit bien que l’île se fait belle pour cet évènement. Les vieux immeubles sont rénovés tout en gardant leur cachet. 

De son rattachement aux îles britanniques, il reste la conduite à gauche, une certaine discipline (pas de bousculade pour rentrer dans un bus), les cabines téléphoniques rouges et les boites aux lettres. Tout le monde parle anglais, avec les « r » qui roulent un peu à l’écossaise. Mais la 1ère langue officielle est le maltais, un mélange d’arabe , d’italien et d’anglais. Quelques unes de nos jeunes qui parlent arabe reconnaissaient d’ailleurs des mots. Et Zarha également une de nos élèves, trouvait plus simple de parler italien….Car à Malte, tout le monde parle également italien.

Pour résumer , Malte c’est le charme de la vie à l’anglaise, sans les livres sterlings (zone euro), sans la pluie, le fog, sans la mauvaise cuisine. Mais avec le soleil, la mer turquoise, la cuisine méditerranéenne.
A propos de cuisine, justement, nous avons fait la connaissance d’un grand monsieur, passionné par son métier ;la culture de l’olive. Sa fierté est d’avoir crée une coopérative qui est un vrai laboratoire pour la planète entière . En effet, puisque Malte est une île, ils peuvent expérimenter des solutions bio, pour éradiquer les parasites des olives, et ensuite proposer ses solutions en Espagne et en Italie. Ils remettent au goût du jour une olive tombée en désuétude  (les chevaliers à leur arrivée la trouvèrent trop amère), qui s’appelle « la perlina » et qui a la particularité d’être blanche ….

Nos jeunes avaient tous les jours les yeux qui brillaient, certains ont cumulé en une semaine baptême de l’air et de l’eau. Tous ont découvert que ce n’est pas grave de faire des fautes en anglais à partir du moment où l’on ose !
Aussi bien les guides que le personnel de l’hôtel nous ont félicité pour le bon comportement de nos jeunes . Ce voyage restera un merveilleux souvenir.